Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
A LA UNE FRANCE

La Cour des comptes prône plus d'efforts pour réduire le déficit

Reuters

La Cour des comptes prône plus d'efforts pour réduire le déficit

PARIS (Reuters) - Réduire le déficit public de la France à 4,4% du PIB fin 2012 et 3,0% fin 2013 comme prévu dans le programme de stabilité suppose d'accentuer l'effort sur les dépenses et des hausses d'impôts, estime la Cour des comptes dans son audit présenté lundi.
Selon la Cour, 6 à 10 milliards d'euros de recettes pourraient manquer pour tenir l'objectif cette année. Pour 2013, l'ajustement nécessaire est tel qu'une hausse temporaire d'impôt type TVA ou CSG pourrait être envisagée, ajoute-t-elle.

"La mise en oeuvre d'une trajectoire de retour des comptes publics à l'équilibre d'ici 2016-2017 est un élément central de la crédibilité de notre pays", note la Cour.
Son audit s'appuie sur la prévision d'un déficit à 4,4% en 2012 et la date de 2016 pour le retour à l'équilibre, qui figurent dans le programme de stabilité du précédent gouvernement.
Il ne prend pas en compte le programme de François Hollande ni les mesures annoncées depuis son élection.
François Hollande a dit prévoir un déficit à 4,5% fin 2012 (après 5,2% fin 2011), 3,0% fin 2013 et l'équilibre fin 2017, ce qui serait une première pour un gouvernement français depuis 1974.
Selon la Cour des comptes, le risque de 6-10 milliards d'euros sur les recettes en 2012 s'explique par un trop grand optimisme sur la réaction des recettes à la croissance, en particulier pour l'impôt sur les sociétés, et par le ralentissement de la croissance elle-même.

Le risque sur les dépenses du budget général est estimé entre 1,2 et 2 milliards d'euros, un montant comparable à ceux des exercices précédents, que la Cour recommande de neutraliser en redéployant des crédits.
Quant aux comptes sociaux, ils ne présentent pas de risque grave de dérapage, estime la Cour, qui souligne néanmoins une forte incertitude sur l'évolution des comptes de l'assurance chômage en raison du ralentissement de l'économie.
L'an prochain, la marche à franchir sera bien plus importante.
2013, ANNÉE CRUCIALE
En supposant atteint un déficit de 4,4% fin 2012, ramener ce dernier à 3% fin 2013 supposera un effort supplémentaire de 33 milliards d'euros si la croissance est de 1%. Si la croissance n'est que de 0,5%, l'effort serait de 38,5 milliards, et il serait de 28 milliards si elle était de 1,5%.
Le ministre des Finances, Pierre Moscovici, a estimé raisonnable de tabler sur une croissance comprise entre 1% et 1,3% en 2013.
En prenant une croissance de 1% en 2013 pour hypothèse et celle d'une répartition à égalité de l'effort entre les hausses d'impôts et la maîtrise des dépenses, il faudrait augmenter les impôts de 16 milliards l'an prochain et freiner de 16 milliards les dépenses.
Y parvenir signifierait selon la Cour geler les dépenses publiques en volume et geler les dépenses de l'Etat en valeur.
Stabiliser en valeur la masse salariale tout en arrêtant de supprimer des postes de fonctionnaires comme l'a décidé François Hollande suppose selon la Cour de geler en moyenne toutes les augmentations de salaires dans la fonction publique.
Pour l'évolution des dépenses de santé, la Cour conserve l'hypothèse d'une hausse de 2,5% par an figurant dans le programme de stabilité, et appelle à la vigilance sur la situation financière des hôpitaux. Durant la campagne, l'entourage de François Hollande a dit que cet objectif (l'Ondam) serait desserré à 3% en moyenne par an.
Pour contenir les dépenses, la Cour évoque d'autre part la possibilité de jouer sur l'indexation des pensions de retraite et des prestations familiales.
Elle renouvelle son appel à résorber le déficit des comptes sociaux, "une anomalie qu'il faut corriger rapidement", en particulier celui du régime général de la sécurité sociale, ce qui implique "une maîtrise renforcée des dépenses".
Elle signale que les coûts liés à des grands projets d'investissement tels le "Grand Paris" pourraient au total être incompatibles avec la situation des finances publiques.
Un écueil supplémentaire surgira sur cette trajectoire de réduction du déficit : le poids de deux contentieux tranchés par la justice européenne, dont le coût pourrait dépasser 8 milliards d'euros d'ici 2014, dont près de 5 milliards en 2013, selon les services de Bercy, note-t-elle.
"En 2013, l'ampleur de la consolidation budgétaire nécessaire rend difficilement évitable, au moins à titre temporaire, le recours à des impôts à assiette large et fort rendement comme la TVA et la CSG", estime la Cour, alors que le gouvernement a promis de supprimer la "TVA sociale" décidée dans les derniers mois du quinquennat de Nicolas Sarkozy.
La Cour estime que l'ajustement à réaliser est tel, qu'il faut réformer la gouvernance des finances publiques pour mettre dans le champ des lois l'ensemble des dépenses.
"L'importance et la durée de l'effort de redressement des finances publiques impliqueront de repenser en profondeur la façon dont nos politiques publiques sont conduites", estime-t-elle. "La gouvernance même de nos finances publiques doit être réformée afin de définir un cadre associant l'ensemble des administrations publiques à la définition et à la mise en oeuvre d'une stratégie nationale de retour à l'équilibre."
La Cour note en effet que les contraintes des lois de programmation ne s'imposent qu'à 75% des dépenses publiques, les collectivités locales, l'assurance chômage et les régimes complémentaires de retraite y échappant.
Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

Lu 61 fois
Notez
Rédigé par Reuters le Lundi 2 Juillet 2012
S'identifier

Monde diplomatique : « Comment tarir les sources du recrutement salafiste armé », dans le numéro de février, en kiosques demain.
Mardi 27 Janvier - 19:29
BaronTre : Une grande manifestation sans precedent en vue a #Bamako au #Mali pour denoncer l'ambiguïté de @UN_MINUSMA, son comportement impartial.
Mardi 27 Janvier - 19:28
Jeune Afrique : #ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "#BokoHaram nous concerne tous" > http://t.co/c5Xa0nxa25 #UA #Sahel #Aqmi #Mali http://t.co/fmk4NEitOJ
Mardi 27 Janvier - 19:25
Laurent Lagneau : Accident du F-16 grec : Qui sont les 9 aviateurs français morts à Albacete? - Zone Militaire http://t.co/dBydB7tV4k
Mardi 27 Janvier - 19:15
Laurent Lagneau : L'Allemagne aurait décidé de restreindre davantage ses exportations d'armes - Zone Militaire http://t.co/qinoNBMehT
Mardi 27 Janvier - 19:15
RFI : [Reportage] Boko Haram: polémique autour du rapatriement des réfugiés http://t.co/HvspHfF8w6 http://t.co/ISb7TYZECT
Samedi 24 Janvier - 09:11
Banque mondiale : Quelles grandes évolutions façonneront le marché du travail à l’horizon 2020? http://t.co/j6s7kSrll4 http://t.co/tJWfr0D10h
Samedi 24 Janvier - 09:00
Le Matin Algérie : Droits de l'homme en Arabie saoudite: un monarchie à l'abri des critiques http://t.co/pCP09s83DQ
Samedi 24 Janvier - 08:57
RFI : Mauritanie: mutinerie de détenus salafistes à la prison de Nouakchott http://t.co/40rRPH9Vvr http://t.co/wbTVtXgNEH
Samedi 24 Janvier - 05:42
Breaking 3.0 : Memo US : "Les donateurs d'#ArabieSaoudite constituent la plus importante source de financement du (...) terrorisme" http://t.co/G0HKNb5SLt
Vendredi 23 Janvier - 23:41
Jeune Afrique : Annonces de cessez-le-feu en #Libye, le début d'une sortie de crise ? > http://t.co/GwvdHIpAIR #ONU
Mardi 20 Janvier - 00:05
Middle East Eye : Mauritania rocked in wake of anti-slavery trials #slavery #HumanRights http://t.co/kfmUcvTb7v http://t.co/UUYXac9v4P
Mardi 20 Janvier - 00:01
RFI : UE: les pistes des Vingt-Huit contre le terrorisme http://t.co/WJBeK2IiRj http://t.co/GYgzsiVe5d
Mardi 20 Janvier - 00:00
Calestous Juma : Time To Change The #Africa Narrative – @AshishJThakkar http://t.co/sgYDmdaH1r >@VenturesAfrica #Africa #Future #ChangeNarrative
Lundi 19 Janvier - 23:53
RFI Afrique : Emeutes au Niger: lourd bilan et deuil national http://t.co/RbJCcKGG8y http://t.co/crs7tqCGKd
Lundi 19 Janvier - 22:10
Ministère Intérieur : .@BCazeneuve inaugurera demain matin le #FIC2015 av Thomas de Maiziére, son homologue Allemand #cybersécurité @FIC_fr http://t.co/IR85Ab2KqJ
Lundi 19 Janvier - 18:55
Ciesma mauritanidees : Al-Qaida est-il vraiment responsable de l'attaque contre “Charlie Hebdo” ? http://t.co/TYhE6bhK4u
Samedi 17 Janvier - 14:07
Ciesma mauritanidees : «Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde» Albert Camus
Samedi 17 Janvier - 12:57
Ciesma mauritanidees : France may be overreaching in crackdown after Charlie Hebdo murders http://t.co/wwcKUKveQE
Samedi 17 Janvier - 12:53
Ciesma mauritanidees : La presse américaine dénonce l'hypocrisie des restrictions françaises à la liberté d'expression http://t.co/aT5iI9MMoj via @slatefr
Samedi 17 Janvier - 12:53