Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Monde : actualités

Le nouveau dirigeant de Hong Kong intronisé par Hu Jintao

yahoo actualités

HONGKONG (Reuters) - Le président chinois Hu Jintao a intronisé dimanche le nouveau chef de l'exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, sur fond des manifestations qui ont lieu chaque année pour marquer l'anniversaire de la restitution à la Chine de l'ex-colonie britannique.
Les policiers étaient nombreux sur le front de mer où les Britanniques ont restitué Hong Kong le 1er juillet 1997 à la Chine, où elle bénéficie du statut de "Région administrative spéciale" (RAS) en vertu du principe "un pays, deux systèmes".
Dans son discours, Hu Jintao a exprimé la confiance de la Chine dans le rôle de Hong Kong comme territoire libre et respectueux de la loi.
Toutefois, signe de l'inquiétude de Pékin face aux tensions apparues récemment dans la société hongkongaise, le président a lancé un appel à l'unité et a appelé l'exécutif dirigé par Leung Chun-ying, nommé pour cinq ans, à être à l'écoute du malaise de la population.
"Bien que nous reconnaissions les réalisations de Hong Kong 15 ans après la restitution, nous devons aussi être conscients des profonds désaccords et des problèmes au sein de la société hongkongaise", a dit le président chinois.
Plus de 100.000 personnes ont défilé dans les rues de l'ancienne colonie britannique dans un geste de défi au dirigeant chinois qui a été brièvement apostrophé par un manifestant isolé venu réclamer la fin du parti unique et de la dictature en Chine. Le manifestant a finalement été évacué par des membres de la sécurité.
Plusieurs manifestants ont également été interpellés par la police et une fourgonnette recouverte de slogans du 4 juin dénonçant la répression sanglante des manifestations par la Chine en 1989 sur la place Tienanmen été contrainte de rebrousser chemin.
"Hong Kong a des libertés et nous avons le droit de manifester! Pourquoi nous empêchez-vous ne serait-ce que de marcher?", a lancé le député Lee Cheuk-yan dans un mégaphone en haranguant la police.
"Les droits de l'homme ont reculé à Hong Kong", a estimé pour sa part une manifestante Thereza Cheng, une étudiante de 20 ans. "La liberté d'expression se réduit et les journalistes font face à de plus en plus d'obstacles."
Tan Ee Lyn et James Pomfret, Danielle Rouquié, Jean-Loup Fiévet et Marine Pennetier pour le service français

Lu 47 fois
Notez
Rédigé par yahoo actualités le Dimanche 1 Juillet 2012