Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

CIESMA

Qui sommes-nous ?

Si la Mauritanie est une marmite, un chaudron bien plein de potion magique, on dira qu’il y a ceux qui sont tombés dedans quand ils étaient petits et sur qui l’effet du sortilège est pour toujours. Appelons-les Les Mauritaniens. Et il y a ceux qui sont devenus dépendants de la potion. Appelons-les Les Français. Et pour nommer le breuvage alchimique on dira : les trois normaux. En somme un thé mauritanien qui nous manque comme en un début de ramadan, quand ça cogne fort dans la tête comme pour rappeler notre addiction…

Il y a donc au départ de ce site mauritanidees un village partagé entre Français et Mauritaniens, qui ont en commun une idée (fixe) : résister aux idées fausses, aux idéologies en import-export et à l’idéalisation des paradis perdus ou retrouvés. Autrement dit : Non au règne du préjugé !


Non au risque de malentendus ! Cherchons l’humain pour le bien de l’humain. Mais alors, comment peut-on se parler entre cultures, religions et opinions sans se perdre dans des compromis bien pensants, et forcément politiquement corrects, dans le partage tolérant, qui soustrait nos vertus en quantité comme en qualité, ou encore dans l’empilement des théories et le placage des idées ? Disons que ce qui nous passionne, ce sont bien nos différences - car elles sont  toniques et parfois amusantes dans leur contraste - et toute la force qu’elles donnent pour survivre. Ce qui nous fait avancer, c’est de se comprendre. Ce qui nous fait aimer, c’est de se respecter.

Ceci dit, nous sommes des Mauritaniens et des Français opportunément réunis dans une association dont le siège est à Paris*. Et nous ne pouvons nous passer de la Mauritanie , qu’elle se fasse plutôt amère ou plutôt sucrée, tiède ou brûlante, immédiate ou reportée au coucher du soleil…

Pour nous tous, journalistes, hauts fonctionnaires, écrivains, hommes d’affaires, chercheurs ou politiciens, la Mauritanie est bien une patrie. Car la Mauritanie est la patrie de l’épreuve du réel, de la tentation de la poésie et de la fidélité à sa foi. Et pour défendre la Patrie , irréductibles Gaulois, Mauritaniens forcément insoumis, nous cherchons à comprendre le Monde et à dire notre Village. A enrichir nos idées et à témoigner de la « rugosité du réel ». Car la Mauritanie est avant tout une terre de l’apprentissage.


Alors par ce temps de crise, où la confiance s’efface, où le virtuel compte plus que le réel, nous vous disons : Bienvenue dans la connaissance ! Bienvenue dans le vrai monde ! Bienvenue en Mauritanie, le pays qui ne s’en laissera pas conter !



* CIESMA (Centre d’information et d’études stratégiques sur la Mauritanie ), association française de loi 1901, dont le siège est  avenue de Sèvres 75006 PARIS.










Lu 2842 fois
Notez
Rédigé par CIESMA le Dimanche 15 Février 2009

Commentaires articles

1.Posté par Lina Mint Abdullah le 23/04/2009 19:21

Je suis métisse, mauritanienne et française et je me reconnais entièrement dans ce que vous écrivez. La Mauritanie est une terre de rêve et de beauté, et surtout une terre riche de savoir, avide d'apprentissage et de reconnaissances. Et il est bon qu'il existe un échange entre les mauritaniens et...

2.Posté par Kane Limam Dit Monza le 04/06/2009 23:11

Je dirai avant tout un grand merci à celles et ceux qui sont à l'origine de cette initiative, qui ouvre une porte de plus sur la Mauritanie, la terre des érudits mais aussi berceau des pouvoirs abrutis qui ont bercé les enfants de la gabegies, couteau aiguisé responsable des plaies de ma patrie.
J...

3.Posté par Moussa Diagana le 04/06/2009 23:29

Mauritanien, je suis fan fou de mon pays, et je crois à ces valeurs, à ca jeunesse. Je sais qu’il y a plein de chose qui doit change, mais c’est ensemble que nous pouvons y arrivé.
Mauritanien, ou ami de la Mauritanie, la main dans la main pour bâtir une autre Mauritanie, sans change rien de ca or...

4.Posté par viaud richard le 05/07/2009 00:36

moi je croyait etre un pur gaulois.jusqu'au jour ou par pur hasard professonnel en 1983 j'ai attéri a l'aéroport de nouakchott.pour venir travailler comme directeur commercial a la s.n.e.l.(société nouvelle des établissements lacombe.).la plus anciennes des compagnies datant du début du 20 eme si...