Nous suivre @mauritanidees
Edito de Biladi : Mohamed Ould Abdel Aziz ne fait plus apparemment rêver http://t.co/eTyLi62n5e
Mardi 16 Décembre - 13:56
Institution de l’opposition démocratique : Baptême de feu http://t.co/UECEL4wHaQ
Mardi 16 Décembre - 13:56
Mauritanie : Economie : Ci-git les gisements… http://t.co/Wv8FWUag86
Mardi 16 Décembre - 13:56
RT @Zaman_France: Premières déclarations d'Ekrem Dumanli depuis son arrestation http://t.co/tuX9mhmSGj via @Zaman_France http://t.co/1UG7JM…
Lundi 15 Décembre - 19:29
Leïla Shahid: la retraite pour celle qui a incarné la Palestine en Europe http://t.co/oQXNApcBNc via @RFI
Lundi 15 Décembre - 19:07
Les Arabes ne sont pas seulement musulmans http://t.co/WGYym3f27z
Lundi 15 Décembre - 18:52
Un « Wikileaks marocain » qui secoue le pouvoir http://t.co/G4U9ZoZZnt
Lundi 15 Décembre - 18:51
« Je pense à la Syrie et je me mets à pleurer » http://t.co/fkmo6DnAZx
Lundi 15 Décembre - 18:50

France-Afrique - 03/12/2014

François Hollande : Discours à l’occasion de l'ouverture du XVème Sommet de la Francophonie à Dakar

François Hollande : «Les Africains sont attachés à la démocratie»

Al-Sissi à Paris: la France va-t-elle réussir à renouer avec l'Egypte?

Recrudescence des attentats terroristes au nord du Mali : François Hollande demande aux forces françaises de traquer les auteurs de ces attaques

Monde : actualités - 15/12/2014

France : économie - 09/11/2014




Suivre les nouveautés du site




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Sélection Presse

Russie : Les manuels d’histoire vont-ils être réécrits ?


Pour donner aux élèves une image plus positive de la Russie et lutter contre les «falsifications» de l'histoire, le ministère de l’Education a ordonné une révision des programmes dans les grandes classes. De quelles falsifications s'agit-il ?



 

Il s'agit d'événements où la Russie n'apparaît pas forcément sous son meilleur jour. Il existe en effet un point de son histoire contemporaine qui divise la Russie et ses voisins. Les pays baltes considèrent qu’à partir de la Seconde-Guerre mondiale, l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) les a envahis puis occupés. Pour la Russie, il s'agit-là d'une falsification de l'histoire. Ce pays considère au contraire que l'Union soviétique a libéré ces trois pays, qui ont ensuite volontairement intégré l'URSS.

Le ministère de l’Education a donc fourni un cahier des charges pour, je cite, de dénoncer, « des falsifications de l'Histoire » qui sont devenues « une arme visant à affaiblir l'influence internationale de la Russie ».

Ce thème est récurrent dans le discours des autorités russes et en particulier de Vladimir Poutine qui met régulièrement l’accent sur la grandeur de la Russie… Mais pourquoi revient-il aujourd'hui sur le devant de la scène ? Il y a quelques années, le président avait expliqué à des historiens que les manuels d’histoire devaient inculquer un sentiment de fierté aux nouvelles générations, contrairement aux manuels des années 1990 qui donnaient, selon lui, un sentiment de culpabilité.

 

Stolypine : « la gloire et la fierté de la Russie »

 

Ainsi, en 2007, un manuel scolaire approuvé par le ministère de l'Education, qualifiait le style de gestion pratiqué par Staline « d'efficace » - sans insister sur les répressions et les purges. Aujourd'hui, de retour au Kremlin, Vladimir Poutine entend donc ainsi sans doute réaffirmer la grandeur de la Russie, un pays qui ne se laisse rien dicter par l'étranger. Et c'est également dans ce sens que le ministère de l'Education entend éditer des manuels qui ne minimisent pas le rôle de personnalités historiques éminentes constituant « la gloire et la fierté de la Russie ». Mais de quelles personnalités s'agit-il ? Le ministère ne donne pas de noms dans son cahier des charges, mais on peut imaginer que l’accent pourrait être mis sur des personnalités comme Piotr Stolypine, par exemple, le Premier ministre de Nicolas II, dont la Russie a fêté récemment le 150è anniversaire. Vladimir Poutine a fait l’éloge du parcours de Stolypine en expliquant qu’il avait pris les commandes du pays à un moment difficile et dramatique de fracture politique et sociale…. Stolypine avait été nommé Premier ministre en 1906, un an après d’importants troubles sociaux. Il avait inauguré une réforme agraire tout en luttant contre les révolutionnaires. Cet hommage de Vladimir Poutine à Stolypine prend un accent particulier à un moment où il est lui-même confronté à une vague de contestation sans précédent et où il redoute une révolution du type de celles qu'ont vécues l'Ukraine ou la Géorgie. Il n'est sans doute pas innocent que dans son cahier des charges destiné à ces nouveaux manuels scolaires, le ministère de l'Education souligne que les tentatives de réécriture de l'histoire amènent à une incompréhension de l'histoire contemporaine par les jeunes, ce qui les pousse à « s'opposer à la politique du gouvernement, au détriment des intérêts de la Fédération de Russie ».

 

RFI / Avec Anastasia Becchio

Lu 141 fois
Notez

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
MFI/RFI
Rédigé par MFI/RFI le Jeudi 24 Mai 2012

Dernière minute | Dossier à la Une | Actualité à la Une Mauritanie | Actualités Mauritanie | Mauritanie : Musique et culture | Actualités Afrique | Actualités à la Une Afrique | Environnement | Afrique : économie | Maghreb actualités | A LA UNE FRANCE | Billet d'humeur | France-Afrique | Actualités France | Monde : actualités | Sélection Presse | Politique ... en Bref | Cinéma | Lectures, Ecritures | Les Edito de Sid'Ahmed | Matières premières | Mauritanie | Archives présidentielles 2009 | Interview du mois | Dédicace | Qui sommes-nous ? | Vidéos | Actualités françaises

Recherche personnalisée