Brèves

Troisième frappe aérienne française en Irak contre l'EI  20/10/2014

PARIS (Reuters) - La France a mené dimanche une troisième frappe aérienne en Irak, détruisant deux pick-ups de l'organisation de l'Etat islamique dans la région de Tikrit, à 200 km au nord de Bagdad, annonce lundi le ministère de la Défense.
"Le 19 octobre, au cours d'une mission d'appui des troupes irakiennes au sol, deux Rafale français ont détruit deux 'pick-ups' du groupe terroriste Daesh" (acronyme arabe de l'EI, NDLR)", peut-on lire dans un communiqué.
La France a rejoint le 19 septembre dernier la campagne aérienne américaine contre les djihadistes en menant une première série de frappes contre un dépôt logistique de l'EI dans la région de Mossoul, dans le nord-est de l'Irak. Lire la suite
Reuters


L'ONU appelle à plus de mobilisation: «Ebola va plus vite que nous»  15/10/2014

L’ONU réclame des moyens supplémentaires contre l’épidémie d’Ebola. Le Conseil de sécurité s’est inquiété hier, mardi, de nouveaux chiffres très alarmistes qui montrent que la crise Ebola ne fait peut-être que commencer. L'OMS estime en effet qu'il pourrait y avoir entre 5 000 et 10 000 nouveau cas par semaine à partir de début décembre. Lire la suite
Rfi


La coalition contre l'Etat islamique coordonne sa stratégie  15/10/2014

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama, qui recevait mardi les chefs militaires des 22 pays impliqués dans la coalition militaire mise en place contre l'Etat islamique (EI), a exprimé sa profonde inquiétude pour le sort de Kobani et a affirmé que les Etats-Unis poursuivraient leur campagne de bombardements aériens en appui aux défenseurs kurdes de cette ville du nord de la Syrie.
 
Le président américain a exprimé une même inquiétude au sujet de l'offensive des djihadistes de l'EI dans la province irakienne d'Anbar, à l'ouest de Bagdad.
Mais Obama, qui a exclu l'envoi de troupes au sol, n'a laissé entrevoir aucune modification de la stratégie militaire qu'il a fixée et qui, a-t-il précisé, comprendra des succès et des revers. Lire la suite.
Reuters


Mauritanie : M.Ibrahima Mifo Sow, vice-président des Forces Progressistes du Changement, ex-FLAM :  13/10/2014

Source : le Calame.info

‘’Le changement de nom ne remet pas en cause ni notre discours, ni nos options, encore moins notre détermination à combattre l’ordre inique qui régit notre Etat’’

 
Le Calame : La tenue du congrès des FLAM devenues, depuis, le 30 août dernier, forces progressistes du changement a suscité diverses réactions. Pour certains milieux « arabo-berbères », les pouvoirs publics devraient empêcher la tenue de ce congrès parce que tout simplement, ils estiment que  ce mouvement développe un discours  « extrémiste, raciste » voire  « sécessionniste » surtout après la publication du texte sur l’« autonomie ».
Pourquoi, à votre avis, ce mouvement continue-t-il à susciter  tant de « méfiance », voire de « peur »  de la part d’une grande partie de la communauté beïdane?

 
Ibrahima Mifo Sow: En tentant d’empêcher la tenue de notre congrès en Mauritanie sur la seule base de l’opinion, hostile, de ces “milieux arabo-berbères”, comme vous le dites, le pouvoir prouve, a postériori, le peu de souci qu’il fait de l’intérêt général. Dans le cas du congrès des Flam, comme dans l’incident tout récent de Niabina, une ethnie met en branle l’administration et la force publique, dont elle assure le monopole exclusif, pour mettre au pas les autres. Le droit n’a aucun sens ici, seuls doivent prévaloir l’opinion et les fantasmes de cette ethnie. Voilà où se situe le vrai extrémisme, avec son corollaire d’injustices et d’intolérance.  Il faut qu’on se le dise, l’oppression conduit inéluctablement à la révolte. Et le concert de cris de ras-le-bol qui se lèvent actuellement de tous les milieux discriminés sonne comme un signe avant-coureur de danger que les tenants du statu quo oppressif se refusent, malheureusement, à entendre.Lire la suite
Le Calame


Jean Tirole, l'école d'économie française honorée par le Nobel  13/10/2014

STOCKHOLM/TOULOUSE (Reuters) - Jean Tirole s'est vu décerner lundi le prix Nobel d'économie pour ses travaux sur la régulation de secteurs économiques dominés par quelques grands acteurs, comme l'électricité ou les télécommunications, un des nombreux sujets d'étude de ce chercheur parmi les plus brillants de sa génération.
 
Président de l'Ecole d'économie de Toulouse, il est le premier Français couronné dans cette discipline depuis Maurice Allais (1988), lui-même devancé par le franco-américain Gérard Debreu (1983). Jean Tirole, 61 ans, est de plus le deuxième lauréat français d'un prix Nobel cette année, après Patrick Modiano, sacré jeudi en littérature. Lire la suite
Reuters


En Suisse romande, des étrangers au cœur des institutions locales  07/10/2014

Dans le canton suisse du Jura, accolé au nord-est de la France, le résultat de la votation n'a pas ému outre mesure. Dimanche 28 septembre, la presse helvète s'est contentée de relayer sobrement la nouvelle : le Jura est devenu le quatrième canton (après Neuchâtel, Fribourg et Vaud) de la Confédération helvétique à autoriser, sous certaines conditions, les étrangers à se faire élire au pouvoir exécutif d'une commune. Lire la suite
Le Monde


La lutte contre l’Etat islamique entravée par les intérêts de la Turquie  07/10/2014

Les promesses de coopération entre la France et la Turquie devaient permettre de lutter plus efficacement contre les filières islamistes alimentant les rangs de l’Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, notamment par l’échange d’informations. Le 26 septembre, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve s’était même déplacé à Ankara pour améliorer la qualité du dialogue avec les autorités turques après un cafouillage survenu lors de l’expulsion de trois djihadistes français présumés.
Lire la suite.
Le Monde


Valls déclare sa flamme pro-entreprise à la City de Londres  06/10/2014

LONDRES/PARIS (Reuters) - Après Rome et Berlin, Manuel Valls a tenté lundi de séduire la City de Londres en assurant aux milieux d'affaires britanniques que son gouvernement, bien que socialiste, était résolument pro-entreprise.
"My government is pro-business", a dit en anglais le Premier ministre au Guildhall, le coeur historique de la City, dans un discours qui se voulait la déclinaison sur le sol britannique du "J'aime l'entreprise" lancé en août dernier lors de l'université d'été du Medef.
 
"Un Premier ministre français socialiste à la City, c'est une révolution", s'est amusé Manuel Valls devant un auditoire de financiers à qui il a confié s'attendre à de nombreux commentaires en France, où ses prises de position libérales exaspèrent une partie des frondeurs de sa majorité.
 
Répondant aux "clichés" présentant l'économie française comme moribonde et incapable de se réformer, Manuel Valls a passé en revue les réformes entreprises par son gouvernement comme le plan d'économie de 50 milliards d'euros, la baisse des charges pour les entreprises ou la réforme territoriale. Lire la suite
Reuters


Bruxelles va rejeter le projet de budget français  06/10/2014

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne devrait rejeter d'ici la fin du mois le projet de budget 2015 présenté par la France et demander qu'il soit modifié pour respecter les engagements pris par Paris en matière de réduction des déficits, a-t-on appris de plusieurs sources de la zone euro.
 
L'exécutif communautaire utiliserait ainsi pour la première fois les nouvelles prérogatives que lui ont accordées les Etats membres en 2013 en matière de contrôle des budgets nationaux.
 
La Commission pourrait aussi faire passer la procédure disciplinaire engagée contre la France au dernier stade avant celui des sanctions, tout en accordant à Paris deux années supplémentaires pour ramener son déficit dans les limites imposées par les traités, ont précisé les sources. Lire la suite
Reuters


Risque élevé que le virus Ebola atteigne la France, selon une étude  05/10/2014

LONDRES (Reuters) - Des chercheurs estiment à 75% le risque de voir le virus de la fièvre Ebola atteindre la France d'ici vingt jours, à 50% pour la Grande-Bretagne, mais les systèmes de santé et les conditions de vie ne devraient pas exposer ces pays à des flambées épidémiques comparables à ce qui se passe en Afrique de l'Ouest.
 
Ces projections sont fondées sur les données connues de propagation du virus et sur l'hypothèse d'un trafic aérien inchangé. En modifiant cette variable, le risque décroît. Une réduction de 80% du trafic aérien vers les pays d'Afrique de l'Ouest frappés par la maladie réduirait ainsi le risque à 25% pour la France et 15% pour la Grande-Bretagne. La suite
Reuters


Jacques Chirac soutient Alain Juppé pour 2017  02/10/2014

PARIS (Reuters) - Jacques Chirac dit soutenir Alain Juppé comme candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017, quelques jours après les critiques de son épouse, qui a dit préférer Nicolas Sarkozy au maire de Bordeaux.
"Si j'en avais l'énergie, j'aurais déjà réservé ma place, même une petite, à son QG", a déclaré l'ancien président de la République au Figaro daté de jeudi.
 
"J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France", a ajouté Jacques Chirac. "Peu de choses pouvaient me faire plus plaisir, pour moi-même, pour lui et surtout pour notre pays. Lire la suite
Reuters


Le déficit budgétaire atteindrait 75,7 milliards d'euros en 2015  30/09/2014

PARIS (Reuters) - Le déficit budgétaire de l'Etat atteindra 75,7 milliards d'euros en 2015, après 87 milliards cette année, ont écrit mardi Les Echos sur leur site internet, à la veille de la présentation du projet de budget 2015 au conseil des ministres.
Le quotidien souligne que le déficit de l'Etat sera ainsi supérieur de trois milliards d'euros cette année à la prévision de la loi de finances rectificative de juillet.
 
Il ajoute que la baisse du déficit entre 2014 et 2015 est relative car il comprend cette année une contribution de 12 milliards d'euros au programme d'investissements d'avenir.
 
Dans son édition de mercredi, le journal précise que le gouvernement prévoit une baisse de 0,4 point du taux de dépenses publiques, à 56,1% de PIB, et une réduction de 0,1 point des prélèvements obligatoires. Lire la suite
Reuters


Les musulmans de France disent "Non à la barbarie"  27/09/2014

PARIS (Reuters) - Les musulmans de France disent "Non à la barbarie" car "l'islam, c'est la tolérance", a déclaré vendredi le recteur de la Grande Mosquée de Paris lors d'un rassemblement en hommage à Hervé Gourdel, le Français assassiné en Algérie par des djihadistes.
 
Plusieurs centaines de personnes, dont la maire socialiste Anne Hidalgo et la députée Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP au conseil régional d'Ile-de-France, se sont réunies devant la Grande Mosquée pour rendre "un hommage solennel (...) à la mémoire d'Hervé Gourdel lâchement assassiné".
 
Mgr Michel Dubost, évêque du diocèse d'Evry-Corbeil-Essonnes (Essonne), était également présent aux côtés de Dalil Boubakeur, qui dirige par ailleurs le Conseil français du culte musulman. Lire la suite
Reuters


Sécurité renforcée après la mort de l'otage Hervé Gourdel  25/09/2014

PARIS (Reuters) - Les mesures de sécurité vont être renforcées dans les lieux publics et les transports en France après l'exécution d'un otage en Algérie par un groupe qui a fait allégeance à l'Etat islamique, a annoncé jeudi l'Elysée après un conseil de défense.
 
Dans la lutte contre le terrorisme, la France est prête à apporter son soutien "à tous les Etats qui en feraient la demande", ajoute la présidence française dans un communiqué.
 
A la demande de Bagdad, la France a commencé vendredi dernier des frappes aériennes en Irak contre des positions de l'Etat islamique. De nouvelles frappes ont eu lieu jeudi, a annoncé le porte-parole du gouvernement. Lire la suite
Reuters


La Mosquée de Paris appelle à se rassembler contre le terrorisme  25/09/2014

PARIS (Reuters) - Le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a invité jeudi "les musulmans de France et leurs amis" à un rassemblement vendredi pour dénoncer les actes terroristes commis au nom de l'islam.
Plusieurs personnalités de la communauté musulmane et le Conseil français du culte musulman (CFCM) ont pris soin, depuis mercredi, de condamner l'assassinat du Niçois Hervé Gourdel par un groupe algérien se réclamant de l'Etat islamique.
Dans un communiqué, Dalil Boubaker, ancien président du CFCM, appelle à "un moment de recueillement et de solidarité devant la Mosquée de Paris (...) afin de dénoncer l'horreur barbare et sanguinaire des terroristes qui, au nom d'une idéologie mortifère, pervertissent l'islam et ses valeurs". Lire la suite
Reuters


L'otage français en Algérie a été décapité  24/09/2014

L'otage français enlevé en Algérie Hervé Gourdel a été décapité. Les ravisseurs l'affirment dans une vidéo. Manuel Valls ne confirme pas encore cette information. La France avait catégoriquement rejeté, mardi 23 septembre, l'ultimatum des ravisseurs du Français, enlevé dimanche 21 septembre.
 
L'ultimatum posé par les ravisseurs menaçait de l'exécuter si la France ne mettait pas fin à ses frappes aériennes contre l'Etat islamique en Irak. Manuel Valls devant le Parlement a déclaré qu'il ne pouvait pas encore confirmer la mort de l'otage : « Je n'ai pas confirmation [...], on me passe un mot, malheureusement les informations nous avaient déjà été données ce midi. ». Lire la suite
RFI


Le Medef propose une thérapie de choc contre le chômage  24/09/2014

PARIS (Reuters) - Le Medef propose une thérapie de choc pour créer un million d'emplois en cinq ans en France, dont la remise en cause de la durée légale du travail et un report de l'âge de la retraite, dans un "petit livre jaune" présenté mercredi par son président.
 
La première organisation patronale française propose aussi, parmi d'autres mesures, de plafonner l'ensemble des impôts payés par les entreprises, nationaux ou locaux.
Elle suggère en outre la mise en place d'un "contrat aidé pour les entreprises", avec un "salaire transitoire" inférieur au smic, complété par des allocations sociales et un volet formation, pour encourager l'embauche de personnes "très éloignées de l'emploi". Lire la suite
Reuters


Un groupe lié à l'EI menace de tuer un Français enlevé en Algérie  23/09/2014

PARIS (Reuters) - Les ravisseurs d'un ressortissant français enlevé dimanche en Algérie menacent dans une vidéo de l'exécuter si la France n'interrompt pas ses opérations contre l'Etat islamique (EI) en Irak dans les 24 heures.
La vidéo, dont l'authenticité a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères, a été diffusée lundi sur internet quelques heures après les menaces de l'EI à l'encontre des ressortissants de pays occidentaux, dont la France.
Le ministre français des Affaires étrangères a assuré que ces menaces ne changeraient rien à l'engagement de la France en Irak.
 
"Nous avons affaire à un groupe terroriste d'un cruauté extrême. Ils veulent inspirer la terreur et faire pression sur la politique de la France", a déclaré Laurent Fabius, lors d'une conférence de presse à New York. Lire la suite
Reuters


Nicolas Sarkozy annonce sa candidature à la présidence de l'UMP  20/09/2014

Dans un message publié sur Facebook vendredi 19 septembre, l'ancien président de la République a officialisé son retour en politique. « Je suis candidat à la présidence de ma famille politique », l'UMP, déclare-t-il.

« Je proposerai de la transformer de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d'un nouveau et vaste rassemblement qui s'adressera à tous les Français, sans aucun esprit partisan, dépassant les clivages traditionnels qui ne correspondent plus aujourd'hui à la moindre réalité », ajoute-t-il.
Battu le 6 mai 2012 par le socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy, qui était officiellement redevenu « un Français parmi les Français », met fin au faux suspense sur son retour qui durait depuis des mois. Lire la suite
Le Monde


Première frappe française contre l'Etat islamique en Irak  19/09/2014

PARIS (Reuters) - La France a effectué vendredi matin une première frappe aérienne contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, a annoncé François Hollande, qui précise qu'il y aura d'autres opérations dans les prochains jours.
"Ce matin à 9h40 nos avions Rafale ont mené une première frappe contre un dépôt logistique des terroristes de l'organisation Daech dans le nord-est de l'Irak", déclare le chef de l'Etat français dans un communiqué.
L'objectif a été "entièrement détruit", précise-t-il. "D'autres opérations se poursuivront dans les prochains jours."
François Hollande avait annoncé jeudi qu'il avait décidé de "répondre à la demande des autorités irakiennes pour (leur) accorder (un) soutien aérien". Lire  la suite
Reuters


1 2 3 4 5 » ... 72